Prix Edouard Rod 

LE PRIX ÉDOUARD ROD

En 1996, la commune, représentée par son syndic, Monsieur Jean-Daniel Savary, a créé le Prix littéraire Édouard Rod sous l'impulsion de l'écrivain Jacques Chessex, ancien citoyen de Ropraz.

 

C'est une distinction en l'honneur d’Édouard Rod originaire de la Commune de Ropraz, écrivain apprécié et critique littéraire réputé. Le prix est décerné chaque année, à une œuvre d'un/e auteur/e romand/e pour tout écrit d'expression française - qu'il s'agisse d'un roman, poésie, nouvelle, voire d'un essai - remarquable par ses qualités d'originalité et d'écriture. Il récompense autant que possible une œuvre en ses débuts, ou en pleine recherche de sa forme. La cérémonie de remise du prix à la Fondation l'Estrée est ouverte aux habitants de Ropraz.

 

« Le Prix Édouard Rod » a pour but de promouvoir le travail d’écrivains de qualité d'origine Suisse. Chaque année, ce prix couronne des écritures neuves, inventives, ou confirme des œuvres de haute exigence. Le Prix peut être donné à une œuvre romanesque, ou poétique, critique, dramatique, aussi bien qu’à un récit ou des nouvelles.

 
 

Édouard Rod, écrivain (1857-1910)

Édouard Rod était originaire de Ropraz, lieu de résidence de Jacques Chessex. Il a vécu de longues années à Paris où il a été un critique réputé. Il devint lui-même un romancier apprécié, dans la ligne d’Emile Zola avec qui il cultivait des relations d’amitié et qu’il défendit publiquement. Également lié d’amitié avec Guy de Maupassant, Maurice Barrès releva à quel point les romans d’Édouard Rod marquent une étape des lettres françaises.

 

« Regarder en soi non pour se connaître ni pour s’aimer, mais pour connaître et aimer les autres »

Édouard Rod - Les Trois Cœurs, éd. Didier, Paris, 1890

 
 

Contact

Jean-Michel Olivier, Président : jolivier@worldcom.ch

 
 

Précédents lauréats

 

1996  Jean-Louis Kuffer, Par les temps qui courent (Éditions Bernard Campiche)

1998  Michel Layaz, Ci-gisent (L'Âge d'Homme)

2000  Jacques Roman, L'Ouvrage de l'insomnie (Éditions Paroles d'Aube)

2002  Janine Massard, Comme si je n'avais pas traversé l'été (Éditions de l'Aire)

2004  Georges Haldas pour l'ensemble de son œuvre (L'Âge d'Homme)

2006  Patrice Duret, Le Chevreuil (Éditions Zoé)

2008  Alexandre Voisard, pour l'ensemble de son œuvre

2010  Olivier Beetschen, Après la comète (Éditions Empreintes)

          Jil Silberstein, Une vie sans toi (L'Âge d'Homme)

2012  Yvette Z'Graggen pour l'ensemble de son œuvre

2013  François Deblüe pour l'ensemble de son œuvre

2014  Antoine Jaquier, Ils sont tous morts (L'Âge d'Homme)

2015  Anne-Claire Decorvet, Un lieu sans raison (Éditions Bernard Campiche)

2016  Pierre Béguin, Condamné au bénéfice du doute (Éditions Bernard Campiche)

2017  Éric Bulliard, L'adieu à Saint-Kilda (Éditions de l'Hèbe)

2018  Bernadette Richard, Heureux qui comme (Éditions d'autre part)

2019 Julien Sansonnens - L'enfant aux étoiles  (Éditions de l'Aire)

2020  Alain Bagnoud - La Vie suprême (Éditions de l'Aire)

Contact et réservations

 

Tel: +41 (0)21 903 11 73

Email: fondation@estree.ch

Adresse

 

L'Estrée

CP 4 – Bourg-Dessous 5

1088 Ropraz, Suisse

Horaire de visite

 

du jeudi au dimanche

 de 14h à 18h

 

Actuellement fermé

  • Facebook
  • Twitter
  • Pinterest
  • Youtube
  • Instagram